Les procès reconstitués

En direction des classes de 4ème, des classes de lycées, des jeunes de Maisons de Quartier et des jeunes du Service Jeunesse.

Au travers des procès reconstitués où les élèves créent l’histoire, les documents juridiques, les plaidoiries.

Le travail en groupe, est favorisé, dans un esprit collaboratif.

Objectifs :

  • Les élèves prennent connaissance de l’importance de l’institution judiciaire.

    Cela permet de comprendre aussi l’importance de la sanction en cas de non respect de la loi.

  • Les élèves sont acteurs du projet.

  • Le procès leur permet de travailler l’expression orale, l’argumentation, la prise de parole en public et de gérer l’improvisation.

  • Enfin, le travail sur la reconstitution du procès permet de travailler sur la représentation de la victime.

Reconstitution du procès du vendredi 22 février 2019 avec le lycée Jean Moulin et la ville du Blanc Mesnil.
Reportage de Corinne FALHUN – Service communication de la ville du Blanc Mesnil

Dynamiser le parcours à l’emploi

La Réhabilitation judiciaire

 Objectif :

Favoriser l’insertion à l’emploi de personnes déjà suivies, par les structures d’insertion à l’emploi, et dont un des freins serait le casier judiciaire.

Description de l’action :

  • Informer et accompagner dans les démarches les bénéficiaires dans leur procédure d’instruction de dossiers par un.e juriste.

  • Evaluation des dossiers par un.e avocat.e.

Cadre d’intervention :

Au sein des structures d’accompagnement à l’emploi.

Au Blanc Mesnil, grâce à la Préfecture et à la Ville, les permanences ont lieu à l’accélérateur d’entreprises. https://www.blancmesnil.fr/annuaires/equipements/economie/laccelerateur-dentreprises

Espace où se  situe les partenaires de l’Association : Mission Locale, le  PLIE, Pôle Emploi et le service RSA.

Les cafés rencontres

Droits au féminin

Objectifs principaux :
Parce que l’écoute et l’information permettent de
• se sentir moins seule,
• rencontrer d’autres personnes,
• être informée sur ses droits
• connaître les moyens de faire face à la violence.

Objectifs opérationnels:
Parce que les échanges permettent aux participantes de
• mettre des mots sur son vécu,
• être informée sur les différentes formes de violences,
• connaitre les professionnel.le.s pouvant les aider.

Cette action collective s’adresse aux femmes victimes et à toute femme sensibilisée à cette problématique.
Les participantes peuvent être adressées par tout service ou institution en relation avec des personnes concernées par les violences.

L’action se déroule à la demande de tout service souhaitant développer des actions en faveur des femmes victimes de violences : PMI, Maison de quartier, service social, Point d’accès au droit…

L’action se déroule durant 1H30 de façon régulière ou ponctuelle autour de deux axes :
comprendre les violences,
agir face aux violences.

Pour faciliter la confiance et la prise de parole, l’action comprend des échanges collectifs et individuels autour d’un pot.
L’animation est assurée par une juriste spécialisée dans le droit des victimes.

Lutte contre la récidive de la délinquance des mineurs

Une des valeurs mise en exergue actuellement par le Fonds interministériel de lutte contre la délinquance (FIPD).

Lors des mesures de réparation pénales et de stage de citoyenneté, une juriste explique aux jeunes primo délinquants le retentissement matériel, administratif, juridique et psychologique d’une agression sur la vie d’une victime.

Cette action de sensibilisation s’effectue en individuel et en collectif.

Lutte contre le décrochage scolaire

Plusieurs centaines d’élèves sortent du dispositif scolaire chaque année. Il conviendrait de pourvoir les mobiliser à nouveau, de leur redonner goût à l’école et de leur donner un sens aux règles de la vie scolaire.

Ces élèves sont âgés de plus de 16 ans, ils ont été scolarisés l’année précédente et ils ont quitté le lycée avec une formation de niveau IV ou V sans avoir obtenu le diplôme correspondant.

Il s’agit surtout d’un processus qui conjugue une pluralité de causes: personnelles, familiales, sociales et scolaires. D’où une pluralité de réponses à envisager.

Les objectifs :
•les élèves doivent pouvoir reprendre confiance en eux-mêmes
•de renouer la confiance entre l’enfant et les adultes de l’école
•de pouvoir élaborer un travail scolaire individuel
•de retravailler le projet professionnel et ainsi pouvoir se réinscrire dans un avenir
•de reprendre un rythme temporel
•de resocialisation avec les pairs, autour d’un vécu partagé à l’école
•et associer les parents au dispositif, un climat familial apaisé est un facteur non négligeable à la reprise scolaire.

Les différents modules sont liés à la vie pratique des élèves : santé, travail, lieux ressources, vie citoyenne et vie scolaire.